Parler de masques africains, revient à parler d'un art, d'une pratique rituelle, qui est, non seulement, présente qu'en Afrique sub-saharienne, mais, de plus, n'est pas attestée sur tout le continent, loin s'en faut. (voir carte ci dessous)

AfriqueCartmasquesVdM
Ce à quoi il faut préciser que la tradition des masques reste essentiellement rurale, et n'apparaît que très peu, voire pas du tout, dans les villes. Et à chaque région, à chaque époque les masques peuvent remplir des rôles très divers, ce qui devrait interdire de faire des généralités.

Ce qu'est un masque africain:
Pour le visiteur de musée, un masque africain, c'est une sculpture, généralement en bois, portée sur le visage ou la tête. Pour les ethnies qui pratiquent les danses masquées le masque est constitué de la totalité du costume, tout ce qui cache le corps, ce qui le déforme (échasses par exemple), ce qui le pare, ce qui le rend sonore (grelots, clochettes, rhombes...), les bâtons de danse, la danse elle même, et les musiques qui l'accompagne. C'est la dénomination du "personnage" (le terme est inexact pour le contexte) en son entier et de ses manifestations possibles.

afr_masqvivant_VdM

A tel point que même sans visage sculpté, on est toujours en présence d'un masque.

                                            afr_masktissu_VdM

De plus le masque est véritablement ce qu'il incarne: l'ancêtre, les esprits, des forces de la nature... Donc même lorsqu'ils ne dansent pas, les masques sont traités comme des êtres vivants (on les nourrit d'offrandes, ils ont une "maison"...) Ils ne ressortiront que restaurés et repeints de neuf, car il doivent être "purs" pour danser (le danseur également aura subi divers rituels de purification)

On peut en général distinguer des masques "vieux" et des masques "jeunes", les premiers étant plus puissants que les seconds, impliquant un traitement différent pour chaque type. Ce à quoi on peut ajouter des masques de divertissement (plus récents) qui sont exempt des nécessités de rituels.

Formes :

A défaut de traiter de tout ça dans cette page, je vais me consacrer, au masque, au sens occidental du terme:
la sculpture qui représente le visage et peut prendre des formes très variées:
  Masque frontal          -     Masque  heaume     -      masque cimier          

Afr_FACE_VdM Afri_HEAU_VdM Afri_cimier_VdM 

Masque lame ou à étages - Masque planche ou papillon - masque miniature

Afri_lame_VdM     Afri_planche_VdM   Afri_mini_VdM

Les maques on rarement des formes et dimensions réalistes, il servent à s'éloigner de l'humain, non à le représenter. Ils peuvent de ce fait ne pas se porter sur le visage, et les yeux du danseur ne sont que rarement dans ceux du masque.

Ils sont attachés diversement par le costume, mais, dans bien des cas, le danseur le tient par un bout de bois spécifique qu'il serre entre ses dents. De fait un masque ne parle pas, il ne chante pas non plus. Son langage est sa danse.

La sortie de masque :

Les masques peuvent apparaitre pour une fête simplement, mais ils sont généralement liés à des cultes:

  • agraires (pour faire germer les graines, faire venir la pluie, etc.).
  • pour l'initiation des jeunes hommes.
  • pour les funérailles.
  • pour l'usage du sorcier.
  • pour l'intronisation d'un chef, d'un roi, ou affirmer son pouvoir.

Dans d'autres cas, il servent aussi à marquer le lien social, un rôle civique:

  • pour faire la police, voire le percepteur des taxes locales.
  • pour encourager les guerrier, ou les athlètes.
  • plus récemment pour les fêtes, voire en danse de représentation.

Pour chaque fonction les masques sont différents.

Hormis pour les divertissements, et certaines fonctions sociales, pour la majeure partie des ethnies les masques ne peuvent être vus que par des hommes initiés.

Quelques voies pour identifier les masques:

Il est impossible de faire des généralités quand au sens et à l'usage des masques, surtout sur un aussi grand territoire et avec tant de peuples. Néanmoins pour comprendre comment ça peut fonctionner, quelques repères (simplistes forcément) dans la grande diversité des formes:

formes animales

  •   Représentation d'un animal: masque pacifique en lien à la nature et aux rites agraires. ils incarnent la force dont cet animal est le symbole.

Afri_animal_VdM

  • animal composite: peut représenter le chaos originel, les forces et formes encore indistinctes

Afri_ani_composite_VdM

  • mélange homme et animal stylisé: L'animal peut-être l'emblème de la famille (pour des funérailles, des rites familiaux) ; ou ce peut être un masque d'initiation où chaque animal est un grade d'initié.

Afri_ini_h_a_VdM

formes abstraites

  • les symboles sont déchiffrables par les seuls initiés, ils peuvent être des sentences à ne pas oublier. Mais ce n'est pas une "écriture" au sens strict.

Afri_abstrait_VdM

Formes humaines

  • avec des symboles abstraits, inquiétants: masque de sorcier ou d'initié.

Afri_sorcier_VdM

  • plutôt féminin avec traces de larmes, ou, pour les régions équatoriales, du blanc (couleur de la mort): masques de funérailles.

Afri_punu_VdM

  • formes naturalistes, avec des marques type scarifications ou de vieillesse: plutôt pour marquer la hiérarchie, ou symbole d'un groupe social, un rôle civique. la vieillesse est un signe d'importance, le masque est bénéfique.

Afri_h_ag__VdM

  • formes très exagérées saillantes: forme de guerrier, marque l'agressivité. Pour les danses d'encouragement des combattants. Certains peuvent aussi caricaturer le guerrier dans des sorties plus pacifiques.

Afri_guerre_VdM

  • formes simplifiées bombées: forme féminine d'encouragement aux athlètes.

Afri_athlete_VdM


Résumé établi d'après les ouvrages:

  • Masques - ouvrage collectif - Catalogue d'exposition du musée Dapper
  • Arts premiers - de Bérénice Geoffroy-Schneiter - ed. Assouline
  • Masques vivants, patrimoine Nuna - de Yannick Giorgi - ed. desiris
  • Masques du monde - ouvrage collectif - catalogue des collections du musée du carnaval et du masque de Binche
  • Afrique noire - de Laure Meyer - ed. Terail
  • Arts primitifs - collectif - coll. les grandes époques de l'art - ed. Gründ
  • Masques, chefs d'oeuvres des collections du musée du quai Branly - ed musée du quai Branly