collezione_fava_buccino_2Vers la seconde moitié du XVIè siècle, en Italie, des troupes de comédiens (jusqu'alors amateurs) décident de se professionnaliser: ils deviennent les "comédiens de l'art" ou comédiens de métier, et créent un genre: la commedia dell arte.

Soumis à l'obligation de varier fréquemment le répertoire, chaque comédien se spécialise sur un seul personnage, les pièces ne sont que des canevas sur lesquelles chacun improvise en fonction de son rôle.

Ces comédiens du XVIè siècle sont cultivés, et profitent des récentes éditions/traductions des textes antiques tels l'onomasticon de Pollux et autres descriptions du théâtre romain, y compris de l'Attelane. (si vous ne l'avez pas déjà lu: voir l'article précédent sur l'archétype à Rome)

Ce genre perdu de farce masquée leur offre une base de travail remarquable, qu'ils mêlent aux traditions populaires de spectacle de tréteaux, tout en positionnant les personnages dans la société qui leur est contemporaine. Chacun a une origine et parle son dialecte. Le spectacle est d'ailleurs essentiellement visuel.

Ils utilisent des masques correspondant à des personnages types, encore bien connus de nos jours.

Descriptif des personnages masqués de la commedia dell' arte:

Les Zanni:

Zanni est le diminutif populaire pour le prénom Giovanni (Jean) tellement répandu qu'il peut qualifier tout le monde, en général un personnage populaire, un serviteur. Les principaux Zanni sont:

336px_SAND_Maurice_Masques_et_bouffons_01Arlecchino:

Arlequin est le plus populaire des personnages. Issu de la ville basse de Bergame dont il parle le dialecte, il est d'office considéré comme idiot, rustre, naïf. Mais il est sauvé par sa ruse, et son optimisme. Son caractère fantaisiste est assimilé tant à des forces diaboliques (païennes) qu'à la candeur enfantine.

Ce caractère se retrouve bien entendu sur le masque: noir, traditionnellement muni d'une mentonnière, il a le sourcil et la barbe hirsutes et les yeux arrondis mais finement découpés (ce qui l'obligerait à se déplacer par petit sauts). Les joues sont creuses (c'est un crève la faim) et une verrue, sorte d'ébauche de corne, rouge de surcroit, pousse sur son front. Le nez est retroussé, assez petit, immature.

La couleur noire pourrait être référence aux noirs esclaves de cette époque, aux charbonniers couverts de suie, ou hérité des phallophores antiques au visage couvert de noir.

Au fil du temps le masque d'abord animal, proche du satyre antique, hérissé de poils, s'est lissé pour devenir plus infantile.

Primitive_mask_of_Harlequin17_s Harlequin_mask_primitif_en_boisexemples de masques primitifs d'Arlequin

S'il doit avoir une origine romaine, il pourrait s'agir de Panniculus, un personnage dont ne reste que quelques traces (le texte d'un canevas de comédie attelane et une illustration)

 

BrighellaBrighella:

Celui-ci est également originaire de Bergame , mais lui de la ville haute, il en tire une assurance et une dignité que n'a pas Arlequin. Ce personnage devient une sorte de caricature de majordome malhonnête, fourbe, et jamais enfantin.SAND_Maurice_Masques_et_bouffons_brighella

Le personnage pourrait avoir quelque chose du chat ou du singe. Son masque est sombre, inspiré de la peau tannée par le soleil. Il a le sourcil et la barbe touffus, un peu bestial. les traits sont étirés vers l'extérieur, nez large, orbites horizontales. Actuellement certains teintent le masque en vert, comme les galons traditionnels du costume du personnage.

.

.

pulc_ditow1Pulcinella:

Polichinelle est le personnage le plus directement lié aux attelanes: il était Maccus.
Il est pourtant un personnage populaire de Naples, son nom, petit poussin, fait référence à un oisillon tiré de sa coquille trop violemment par le diable: il en reste bossu et laid. collezione_fava_buccino_6
Il est un paysan grotesque, naïf, bavard, parfois violent. Son masque est noir, les traits accentués, joues tombante, nez long et busqué. Des verrues le défigurent, il est ridé, et peut porter la moustache.
C'est un masque assez primitif, d'origine dite "diabolique", non humain.

.

.

zanniAutres Zanni:

En règle générale les Zanni seraient  des personnages issus des rites païens ou des forces souterraines, des démons. Zanni existe aussi sous ce nom. Il est représenté avec un masque aigu, un nez long et fin, crochu, rejoint par la pointe de sa barbe.

D'autres Zanni sont inventés au fil du temps, Mezzetin, Trivelin, Pierrot... puis ces Zanni inspireront les grands valets du théâtre classique: Scapin, Sganarelle ou Figaro en sont plus ou moins directement issus. Mais le masque a alors disparu.

.

Les vieillards:

pantalone_giovanni_grevembroch_18esPantalone:

Pantalone est un peu le pivot de la farce. C'est un riche marchand Vénitien. Il est sensé, mais risible car souvent amoureux d'une jeunette, avare, etc. Il pourrait venir en ligne droite du Pappus de l'Atellane.Pantalone_Jacques_callot_1618

Il a une barbe exagérée, pointue. Le masque est brun, et inspiré de l'aigle, solennel mais non moins "rapace":  Un nez fortement busqué, sensuel, de fines moustaches grises.

Son costume rouge est constitué, notamment, de culottes près du corps mettant en avant son anatomie et sa virilité pourtant déchue. L'anecdote voudrait qu'en 1635, à Paris, le duc de Brunswick adopta ce type de caleçons qu'il avait apprécié sur le personnage, ce qui lança la mode des "pantalons" dont nous avons gardé le nom.

.commedia_dell_arte_par_la_troupe_des_Gelosi_fin_du_XVIe_smus_e_Carnavalet

336px_SAND_Maurice_Masques_et_bouffons_04Dottore:

Le docteur est de Bologne, alors la ville de l'université. Il s'apparente à Dossenus de l'attelane.Dottore

Loin du savant détaché, il est pédant, mais ne néglige pas ce qui a trait à la chair. il est donc gros. Son masque, noir, ne couvre traditionnellement que le front et le nez, laissant les joues maquillées de rouge sombre.

.

.

.

Autres personnages

captain_xvii_wCapitano:sand_spezzaferro1_w1

Capitan, Matamore, Spavento puis Scaramouche et bien d'autres... est une caricature du mercenaire, il est étranger (espagnol souvent), raconte ses très hauts faits ce qui contraste avec son attitude de poltron.

Il pourrait être issu, lointainement, de Manducus, dans l'attelane, mais c'est moins évident que pour les autres personnages.

Il porte le seul masque couleur chair, son nez est long, avec des moustaches hérissées qui, comme ses sourcils, sont peintes.

.

.

Autres:

La soubrette et les amoureux ne portent pas de masque.

Parfois une sorcière vient compléter le tableau, comme une résurgence de la Lamia de l'attelane.

D_part_des_com_diens_italiens_1697d_apr_s_Watteau_gravure_de_L

La commedia dell' arte a eu son moment de gloire puis a disparu. C'est au XXè siècle que certains travailleront à la remettre au goût du jour, surtout Giorgio Strehler avec son facteur de masques, Amleto Sartori. Depuis les années 30, quand ils commencèrent ce travail, la commedia n'est plus sortie de notre répertoire, chacun y apportant son art, sa propre lecture de l'archétype.