Invitation Bas les masquesJusqu'au 20 novembre se tient à Guyancourt (Yvelines) une exposition d'art contemporain africain qui pose la question du masque comme sujet pour l'artiste d'aujourd'hui.(voir l'annonce détaillée ici)

Comme j'ai eu l'occasion d'intervenir dans le cadre de cette manifestation je vous offre ma vision de cette manifestation via une partielle visite guidée de l'exposition mise en parallèle avec des masques traditionnels (qui ne figurent pas dans l'exposition). Une tentative de lancer un pont entre tradition et modernité, entre la foret d'où naissent les masques et ville qui, bien souvent, les oublie ou les muséïfie.

1- masques africains ou regard africain sur les masques

  • Les frères Ouattara

Les seuls véritables masques de l'exposition sont les cinq oeuvres de Assane et Ousséni Ouattara qui travaillent à Bobo Dioulasso (Burkina Fasso). Les frères copient des masques traditionnels, en travaillent surtout la couleur et le "décor", et forts de cette connaissance, se permettent des créations d'invention adaptées au monde moderne. Contrairement aux sculpteurs "traditionnels" de masques rituels qui créent et perpétuent du sens (pour les initiés), leur motivation semble être purement esthétique et patrimoniale.

Les "copies" présentes sont celles d'un masque hyène de type Nunna(?) (Gurunsi - Burkina Fasso) et d'un masque Luba (Congo RdC) dont vous ne manquerez pas de découvrir les proches modèles dans les collections de musées occidentaux. je vous laisse chercher...

21bas-les-masquesP1430465-VdM 17bas-les-masquesP1430457-VdM

Les créations originales font naître un "cannibale" "la plus belle" et "l'intelligent" actualisés de fourchette, boutons ou clous divers

19bas-les-masquesP1430461-VdM

     14bas-les-masquesP1430453-VdM13bas-les-masquesP1430452-VdM

  • Jems Robert Koko Bi

Artiste ivoirien travaillant en Allemagne, Jems Robert Koko Bi a créé pour l'exposition une série de sculptures de chêne (allemand) au nom d'"ancêtres". Il mêle ainsi ses origines gouro et son pays actuel. Les 6 têtes évoquent une image lointaine de masques, sans rapport direct avec l'esthétique propre à cette région d'Afrique. j'ai donc illustré l'un des ancêtres de bois, le second par la gauche sur la photo, par un masque d'une autre région, Lega du Congo RDC, lui aussi privé d'yeux, mais pas de regard.

10bas-les-masquesP1430446-VdM

    Lega4

  • Rotimi Fani Kayode

L'artiste nigerian (décédé en 1989) ayant passé la plus grande partie de sa vie en Grande Bretagne, produit des photographies questionnant son identité marginale de noir homosexuel par l'utilisation récurrente de masques de toutes sortes, y compris de traditionnels masques africains dont les valeurs sont très éloignées de celles de l'artiste. De ce fait le masque n'est que très rarement porté au visage mais décalé, laissant en opposition la norme qu'implique le masque et la personne vivante dans sa complexité.

Rotimi fani kayode-dan_mask Rotimi_Fani-Kayode-5

A gauche, le masque Dan (Côte d'Ivoire/ Libéria) est très reconnaissable et proche de celui-ci, par exemple:

WH DANcourse016 - Copie

 

  • Ishola Akpo

Ce jeune photographe et vidéaste ivoirien vivant au Bénin n'aura pas manqué de s'inspirer de la culture de son pays d'accueil et notamment sur cette photo (à gauche) du Houngan, grand prêtre vaudou au masque sans visage.l'autre photo étant liée au monde des hommes, à visage donc.

11bas-les-masquesP1430449-VdM

Je mets en parallèle une photo de Phyllis Galembo* prise en 2006 au Bénin dans le cadre d'une sortie de masque Egungun. On y retrouve ce même visage vidé par une résille noire.

X JEU Benin001

 

2- détournements de masques et voie de la ville

  • Hervé Yamguen

Cet artiste camerounais travaille sur le corps et le visage par des constructions de matières éphémères comme le maquillage ou la mousse de savon.

07bas-les-masquesP1430439-VdM 08bas-les-masquesP1430441-VdM

Les effets de bulles m'ont faits penser à ce "masque à effet" photographié également par Phillis Galembo*,en 2008, en Sierra Leone dans une mascarade de société secrète.

X JEU-Benin003

  • Hervé Youmbi

Ce camerounais travaille sur le thème du portrait, toujours remis dans leur contexte social ou culturel. Ici il nous montre une installation de sacs bon marché communs en Afrique aux motifs issus du marché le plus prospère de l'art contemporain. autour une série de portraits d'artistes du continent africain posant sous des lunettes noires elles aussi aux motifs de monnaies ($,£...),ou des plus grands lieux d'art contemporain (fiac, tate...). 

02bas-les-masquesP1430420-VdM 01bas-les-masquesP1430419-VdM

Comme pendant traditionnel, j'ai choisi, parmi d'autres, un masque Ngady amwaash Kuba de RdC du 19è s, masque funéraire royal, qui comme beaucoup de masques servant le pouvoir d'un souverain, est richement décoré de cauris**, ces coquillages qui ont servi de monnaie dans de nombreuses parties du monde jusqu'au 20è siècle. Des perles de verre peuvent y être associées ou substituées: celles-ci furent introduites par les premiers européens commerçant avec les africains et ont également servi de monnaie.

X JEU kuba- African, Kuba culture-Ngady amwaash Mask-1800s-1900s-Sculpture Wood paint glass beads cowrie shells string raffia cloth-Virginia Museum of Fine Arts

  •  Julia Raynham

L'artiste sud africaine vidéaste, chorégraphe, performeuse, musicienne s'est plongée dans les savoirs et cultes des communautées Zulu, Swazi, Xhosa et Ndebele. Elle présente ici une vidéo montrant deux humains et un rapace passer d'un espace sauvage en hauteur aux parties basses de la ville (supermarché, parking sous terrain) non sans s'être tous trois masqués de cuir (latex?). Des âmes sauvages obligées de se cacher et se harnacher pour entrer dans le monde urbain? ou  éloge des caractères sacrés et spirituels liant les hommes et les animaux (sens de la chanson en langue sotho qui accompagne la vidéo) qui deviennent étranges dans les lieux les plus éloignés du milieu naturel?

05bas-les-masquesP1430431-VdM 04bas-les-masquesP1430429-VdM

je propose cet oiseau-masque d'Angola pour son petit air de famille avec le rapace masqué du film, mais aussi par sa délicatesse, laissant potentiellement la peau du visage visible par endroits, laissant peut-être communiquer l'homme et l'oiseau.

X JEUmask001

Je n'ai pas parlé de tous les artistes présents dans l'exposition, mais j'espère avoir donné envie à certains d'entre vous de s'y rendre.

*Phyllis Galembo, photographe, auteur du livre Maske dont j'ai déjà parlé là

**Pour les curieux, l'historique du cauri comme monnaie d'échange sur cette page